Archives mensuelles : août 2013

Hommage à Eric Hawkins

 

 En 1984, Eric Hawkins, enseignant en Grande-Bretagne, publia un livre majeur sur l’enseignement du langage qui fit l’objet de maintes rééditions. Il a pour titre Awareness of Language : An Introduction, et je trouve dommage qu’il n’ait pas été traduit en français car la démarche est généreuse, le contenu passionnant et 30 ans plus tard, toujours d’actualité, en France comme dans bien d’autres pays.

Hawkins entreprit la rédaction de son livre suite à la parution du rapport Bullock (A Language for Life, 1975) fruit d’une enquête sur les raisons de l’échec de l’enseignement de l’anglais en Grande-Bretagne. En effet, en 1972, le département de l’éducation et la presse s’alarmaient du fait, que cent ans après l’instauration de l’enseignement obligatoire, l’école avait failli à sa mission d’alphabétisation de tous et que les élèves qui ne maîtrisaient pas la langue étaient condamnés à l’échec.

Les conclusions alarmantes du rapport Bullock ne rassurèrent pas l’opinion publique. Ce rapport contenait pourtant nombres de propositions intéressantes qui ne furent pas suivies d’effet mais qu’Hawkins reprit et chercha à promouvoir dans son livre. 

L’objectif d’Hawkins était d’attirer l’attention des parents et du monde scolaire sur l’intérêt d’enseigner le langage – et non pas seulement la langue anglaise – à tous les enfants. Une idée à la fois simple et révolutionnaire connue désormais sous le nom de « awareness of language » qu’il développa tout au long de son ouvrage et qu’il concrétisa en publiant de petits fascicules thématiques (Pupils’ Topic Books) prêts à l’emploi.

La générosité de la démarche d’Hawkins consiste – d’une part – à créer des passerelles (bridge the gap) entre l’enseignement de l’anglais et celui des langues étrangères, lequel s’accompagne d’une réflexion indispensable sur le langage (il propose notamment de faire des expériences en grammaire comme l’on fait des expériences en physique) et d’un travail d’éradication des peurs liées aux langues étrangères, à la différence.

Hawkins propose, d’autre part, un processus d’accompagnement des parents dans leur mission de la transmission de la langue par la lecture, qu’elle que soit leur langue d’origine.

Il préconisa un enseignement transversal du langage dans le cursus scolaire, allant de la fin du primaire au début du secondaire. Des expériences fructueuses ont eu lieu en Grande-Bretagne à l’époque, je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui. Il serait temps de s’en inspirer ailleurs.

1 commentaire

Classé dans Migrilude

3 classes + 17 langues = 1 imagier plurilingue

Image Lorsque nous avons conçu l’imagier en 17 langues, nous sommes parties de la réalité présente dans les 3 classes maternelles d’une école publique, située dans un quartier multiculturel au cœur d’une ville.

C’est à Genève que cette opération fut possible grâce à la participation enthousiaste d’enseignantes, de formatrices, de bibliothécaires. Elles ont accepté de partir dans cette entreprise  téméraire qui consistait à créer un imagier plurilingue à partir des objets de la classe et des langues d’origine des élèves.

Les objectifs étaient simples :

–          Intégrer les familles et – notamment les familles allophones – dans un projet valorisant leurs langues

–          Créer un pont entre l’école, la maison et la bibliothèque (les 3 lieux fondamentaux du développement socio-cognitif-affectif-culturel de l’enfant)

–          Discuter sur les langues, autour des langues, se raconter (en famille, entre familles, à l’école, dans l’espace public de la bibliothèque)

–          Eveiller les élèves à la diversité linguistique et culturelle

–          Développer la curiosité des élèves pour les langues présentes dans leur environnement

–          Proposer un outil pratique et progressif d’activités d’éveil aux langues à faire en classe, à la maison, à la bibliothèque.

Chaque élève était à la fois sujet, auteur et relai du projet. Il a en réalisé les illustrations, il a été en l’intermédiaire auprès de ses parents (pour notamment collecter les traductions des objets illustrés), et le bénéficiaire – puisqu’il a reçu un exemplaire du coffret (lors d’une fête interculturelle) comme remerciement pour son implication.

Le guide pédagogique de cet imagier est disponible ici (fichier à télécharger en bas de la page) : http://edu.ge.ch/imagierplurilingue/

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Migrilude